ÉDUCATION AUX MÉDIAS : Kevin de Witasse Thézy dans les starting-blocks pour 2024

Jeudi 12 mai, Kevin de Witasse Thézy est venu nous rencontrer dans notre école de Carrépuis. En partenariat avec l’USEP et Gazette Sports, nous l’avons interviewé. 

Kevin est un athlète de haut niveau licencié à l’AUC Athlétisme, membre du club Somme 24 et dont la spécialité est le 400 mètres. Cet Amiénois se prépare pour les prochains Jeux Paralympiques de Paris

Kevin rêvait d’être un héros, mais à l’école il n’était « pas un grand bosseur ». Sa scolarité a été ponctuée par des rendez-vous médicaux en raison de son handicap. En effet, ce jeune homme est né sans main gauche, ce qui ne l’empêche pas de jouer à Fortnite ! Il aimait venir à l’école pour s’amuser avec ses copains.

A notre âge (10/11 ans), il s’imaginait être vétérinaire car il adore les chiens et pourquoi pas sapeur-pompier ! Durant son enfance, son handicap n’a jamais fait l’objet de moquerie. Les personnes étaient plutôt curieuses. Parfois, les gens s’imaginaient que Kevin n’était pas capable de réaliser certaines activités avec une main en moins. Cette attitude a fait naître chez lui l’envie d’essayer et surtout d’y arriver.

Actuellement, ce sprinteur est étudiant en Master à l’Université de Picardie, à Amiens. Il a obtenu récemment son permis et sa « Ferrari » est une Peugeot 208 adaptée à son handicap. Par exemple, les clignotants, les phares, les essuie-glace et le klaxon sont regroupés sur une commande, au centre du volant.

En tant qu’athlète, Kevin s’autorise deux fois par mois à aller au fast-food. Le reste du temps, il mange des pâtes, du poulet, des haricots, du poisson et un peu de fromage.

« La prochaine fois, c’est moi qui serai devant »

Kevin a joué au football toute son enfance et continue d’éduquer les jeunes joueurs, plus particulièrement les U10/11 dans le club de Saint-Fuscien (80). Ce Samarien aime autant le football que le sprint… Au football, il court après un ballon tandis qu’au sprint il court « après lui-même ». Quand nous lui demandons sa préférence entre le PSG et l’OM, le choix est au plus simple, il ne supporte aucun des deux clubs ! Ce Picard préfère l’OL

En tant qu’étudiant, il rédige un mémoire dont le titre est « Identifier les techniques de course sur les jeunes footballeurs ». Kevin souhaite donner des conseils aux joueurs de football, entre autre pour améliorer leur sprint. D’ailleurs selon lui, Mbappé et Ronaldo ont de bonnes techniques de course. Mais tout le monde a une technique perfectible.

En 2024, il espère devenir champion paralympique sur le 400 mètres sprint. Kevin n’aime pas perdre, il fait tout pour gagner. Si jamais (mais c’est rare !), il perd une course, il félicite son adversaire et le défie verbalement : « tu verras, la prochaine fois, ce sera plus dur, c’est moi qui serai devant… » Son sportif favori est Usain Bolt. La star jamaïcaine du sprint courait le 100 mètres en 9’58’’ et a obtenu de nombreux titres olympiques. Kevin souhaite s’inspirer de lui pour aller chercher sa première médaille paralympique.

Notre interviewé est fier de lui. À ce jour, il ne sait pas s’il aurait aimé vivre avec deux mains. Son handicap ne lui aurait pas apporté cette vie-là. Enfin, Kevin pense arrêter le sport vers 35 ans, quand son corps le décidera. Pour l’instant, il vit « au jour le jour ».

Les 18 Mousquetaires de l’école de « Carrémer » : Rachel, Bastien, Louane, Julia, Ionut, Shyness, Kendal, Nathan, Mylène, Lucie, Warrick, Loucas, Yannis, Samuel, Kamélya, Margaux, Océanne et leur professeure, Mme Marie.
Crédit photos : DR et Léandre Leber – Gazette Sports

1 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Start typing and press Enter to search